Appel : La France ne doit pas brader l'île de Tromelin

Par un vote qui aura lieu le 18 janvier à l'Assemblée nationale, la France s'apprête à céder de fait, et sans contrepartie, une part de notre territoire national, l'île de Tromelin et son considérable domaine maritime dans l’Océan Indien.

Dans  une tribune  publiée par Figaro Vox, le 9 janvier, le député Philippe Folliot et l’écrivain Irène Frain rappellent que l’île de Tromelin génère un potentiel économique exceptionnel, 280 000 km² de zone économique exclusive. Presqu'autant que les 345 000 km² de la France hexagonale, Corse comprise. C'est ce patrimoine qu'un traité dit  de cogestion  signé, de façon très discrète, le 1er juin 2010, prévoit de céder à l'Île Maurice sans contrepartie aucune si l'Assemblée nationale le ratifie le 18 janvier prochain, «approuvant ainsi sans réflexion l'aveuglement de nos diplomates et la lâcheté de certains politiques ». 

Lire l'appel en entier