Arabie saoudite-France : un partenariat pour la paix


par Charles Saint-Prot (décembre 2009)

 
Le président Nicolas Sarkozy a effectué une visite en Arabie saoudite à l’invitation du Roi Abdallah, les 17-18 novembre 2009. Cette troisième visite du président Sarkozy depuis son élection en 2007 marque l’intensité des relations entre les deux pays amis. L’ambassadeur d’Arabie saoudite à Paris, M. Mohammed Al-Cheikh indique que la rencontre au sommet s’inscrit « dans le cadre de la coordination étroite entre les deux pays au sujet de tous les problèmes régionaux et internationaux. Cette visite s’est articulée autour des dossiers régionaux, de la cause palestinienne, de l’instauration d’une paix juste conformément aux résolutions de la légalité internationale et à l’initiative de paix arabe, de la situation en Irak, etc. On a noté une importante similitude dans les positions et on a constaté que les deux pays partagent un objectif commun. Cette rencontre aura donc un résultat largement positif qui va favoriser des échanges encore plus approfondis ». Par ailleurs, l’ambassadeur Al-Cheikh ajoute que les deux dirigeants ont examiné les perspectives de coopération bilatérale et «les moyens de la renforcer dans tous les domaines, en particulier économiques et universitaires». 
 
Du côté français, il est notable que le Président est soucieux de se concerter avec le Roi sur les dossiers internationaux, en priorité la relance d’un processus de paix au Proche-Orient, la situation palestinienne, l’avenir de l’Irak, le problème du nucléaire iranien, le dossier pakistano-afghan, l’agitation au Yémen et le droit de l’Arabie à défendre ses frontières et sa souveraineté, ou encore la stabilité dans le Golfe arabe et en mer Rouge. Sur l’ensemble de ces questions, Paris et Riyad ont une approche commune et le souci de faire prévaloir des solutions concrètes. Le président Sarkozy a rappelé dans un entretien au quotidien Al-Riyad que « la France, avec l’aide des Etats européens, peut trouver des solutions novatrices à de nombreux foyers de tensions dans la région ». Lors de sa rencontre avec le Roi Abdallah, il a précisé son idée d’une conférence internationale de la paix au Proche-Orient qui aurait lieu à Paris. 
 
Au total, cette nouvelle rencontre entre le président français et le souverain saoudien démontre la solidité du partenariat franco-saoudien et la ferme volonté des deux parties d’intensifier les efforts communs en vue de la résolution des crises au Proche-Orient et de la promotion d’un dialogue des civilisations équilibré et constructif.