Archives Editoriaux

L’aide européenne aux séquestrés des camps de Tindouf détournée par le régime algérien et ses séides

Par Dr Charles Saint-Prot - Juillet 2020

Depuis le milieu des années 1970, quelques milliers de personnes vivent dans des camps au fin fond du désert algérien dans la région de Tindouf. Ces personnes qualifiées de réfugiés mais qui ne sont que des séquestrés sont les otages du conflit créé par le régime algérien sur le Sahara marocain. Ce sont des otages qui servent à accréditer l’idée que le groupe séparatiste du Polisario gouvernerait une population d’originaires du Sahara marocain. En  droit  international, les États sont responsables de tout ce qui se passe sur leur territoire, l’Algérie est donc juridiquement responsable de la situation de ces  personnes. Or cette situation est lamentable.

La monarchie marocaine au cœur du combat contre le Covid 19

Par Charles Saint-Prot, directeur de l'OEG (mai 2020)

Sur le plan géopolitique, la crise sanitaire due au virus chinois du Covid 19 va avoir des répercussions énormes, avec en premier lieu la fin de l’illusion ultralibérale. Elle marque également le retour du politique sur le stupide primat de l’économie. Elle souligne enfin la supériorité de la monarchie sur les systèmes soumis aux aléas de l’élection et aux lobbies de toute sorte. C’est pourquoi, le Maroc s’en sort mieux que d’autres.

La Palestine encore et toujours

Par Dr Charles Saint Prot (mars 2020) 

Intervenant après le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem en 2018, le plan de paix proposé par l’administration des États-Unis pour résoudre la question de Palestine et pompeusement « deal du siècle » s’inscrit dans la ligne traditionnellement pro-israélienne de Washington qui en l’espèce ne peut prétendre être un honnête courtier puisque les diverses administrations américaines sont depuis des décennies aveuglément pro-israéliennes.

Pages