Archives Editoriaux

La question de la sécurité au Sahel

par Charles Saint-Prot (avril 2010)

La Fédération africaine des études stratégiques présidée par l’universitaire marocain Mohammed Benhammou a organisé, du 28 au 30 janvier 2010, à Marrakech, la première grande réflexion africaine sur la sécurité en Afrique. Des représentants de plus de quarante pays africains et de très nombreux chercheurs, militaires et experts venus de France, des pays européens, d’Asie et des Etats-Unis ont participé à ce symposium international. 
 
Le sujet de la sécurité en Afrique est de première importance, notamment pour ce qui concerne la zone du Sahel. Une récente étude publiée par le Centre d’études et de recherche de l’École militaire (CEREM), coordonnée par l’amiral Jean Dufourcq indique qu’aux revendications territoriales ou culturelles traditionnelles, notamment pour l’accès à l’eau, à la terre, aux ressources naturelles, « s’ajoutent des difficultés nouvelles dans cette une région devenue cruciale, dont la conflictualité intrinsèque concerne directement la France… mais aussi l’Afrique tout entière ». 

Une nouvelle étape de la marche en avant du Maroc

par Charles Saint-Prot (janvier 2010)

L’importante allocution que le Roi Mohammed VI a prononcée, le 3 janvier 2010, à l’occasion de l’installation de la Commission Consultative de la Régionalisation s’inscrit dans la ligne des réformes impulsées par le souverain depuis dix ans afin de lancer une nouvelle dynamique qui créera les bases solides du Maroc du XXIe siècle. Selon le Roi, la régionalisation constitue l'un des axes fondamentaux du développement et de la démocratie locale qui s’appuiera sur des conseils démocratiques représentatifs et disposant des prérogatives et des ressources nécessaires pour relever le défi du développement régional intégré. 

Arabie saoudite-France : un partenariat pour la paix

par Charles Saint-Prot (décembre 2009)

Le président Nicolas Sarkozy a effectué une visite en Arabie saoudite à l’invitation du Roi Abdallah, les 17-18 novembre 2009. Cette troisième visite du président Sarkozy depuis son élection en 2007 marque l’intensité des relations entre les deux pays amis. L’ambassadeur d’Arabie saoudite à Paris, M. Mohammed Al-Cheikh indique que la rencontre au sommet s’inscrit « dans le cadre de la coordination étroite entre les deux pays au sujet de tous les problèmes régionaux et internationaux. Cette visite s’est articulée autour des dossiers régionaux, de la cause palestinienne, de l’instauration d’une paix juste conformément aux résolutions de la légalité internationale et à l’initiative de paix arabe, de la situation en Irak, etc. On a noté une importante similitude dans les positions et on a constaté que les deux pays partagent un objectif commun. Cette rencontre aura donc un résultat largement positif qui va favoriser des échanges encore plus approfondis ». Par ailleurs, l’ambassadeur Al-Cheikh ajoute que les deux dirigeants ont examiné les perspectives de coopération bilatérale et «les moyens de la renforcer dans tous les domaines, en particulier économiques et universitaires». 

Pages