Archives Editoriaux

Ce que la crise ukrainienne nous dit de l’Union européenne.

Par Christophe Boutin (septembre 2014)

Avoir une idée même approximative de la situation en Ukraine en cette fin 2014 semble un exercice des plus ardus. Comment en effet connaître les attentes réelles des populations concernées au vu de la bataille de l’information à laquelle se livrent les deux camps, s’accusant mutuellement des pires dérives extrémistes ? À quoi il faut ajouter le tropisme systématiquement « anti-poutinien » de nombre de médias occidentaux, toujours acharnés à démontrer que la paix ne peut naître que de l’autodénigrement et du renoncement à son histoire… Quoi qu’il en soit, il est difficile de ne pas voir dans le traitement de cette crise une preuve de l’échec de la politique menée par une Union européenne qui ne sait pas exister dans les domaines des relations internationales et de la défense.

L’Irak et les grandes constantes géopolitiques du Proche-Orient

En cet été 2014, l’Irak est plus que jamais au bord de l’éclatement. Selon Nancy Pelosi chef de file du parti démocrate à la Chambre des représentants aux Etats-Unis, «  C’est la politique erronée qui nous a menés sur ce chemin il y a onze ans.» (citée dans Le Monde du  13 juin  2014).

La question du retour de la monarchie dans le processus constitutionnel en Libye

En Libye, le processus constitutionnel s’enlise. L’assemblée constituante partiellement élue en février 2014 s’est formellement réunie en avril, malgré l’incertitude qui plane sur la légitimité d’une assemblée incomplète (47 sièges pourvus sur 60) en raison du refus de la minorité amazigh de participer aux procédures électorales, de la division des autres tribus sur la question et de l’insécurité entretenue par les extrémistes qui ont empêché le déroulement des élections. 

Tags: 

Pages