L’Algérie menace-t-elle la paix régionale ?

Charles Saint-Prot 
Directeur général de l'OEG

Le Forum de soutien des autonomistes de Tindouf (Forsatin) révèle que Brahim Ghali, chef du Polisario, contre lequel un mandat d’arrêt a été émis en novembre 2016 par la justice   espagnole pour génocide, torture et viol, est impliqué dans le détournement de dons humanitaires espagnols destinés à la population sahraouie séquestrée dans les camps de Tindouf. Ce site lui reproche de distraire à son profit les aides humanitaires collectées par des ONG espagnoles destinée aux personnes retenues dans les camps de Tindouf en Algérie. Selon le Forsatin, Brahim Ghali se serait constitué un véritable trésor de guerre grâce au détournement d’énormes quantités de carburant qu’il revend en toute impunité dans le nord de la Mauritanie avec son frère Ali Ould Sayed Al Mustapha. Il est vrai que le régime algérien et ses créatures (dont les dirigeants du Polisario) sont de grands adeptes de la corruption et de la rapine la plus éhontée.

Lire l'article en entier