Ouvrages

Le Sahara marocain

Dir. Charles Saint-Prot, JY de Cara, C. Boutin

Plus de quarante ans après la Marche Verte du 6 novembre 1975, qui a clos la question de la colonisation des provinces du sud marocain par l’Espagne en permettant leur restitution au Royaume chérifien, une analyse d’envergure est devenue nécessaire sur la persistance du conflit sur le Sahara marocain entretenu artificiellement par l’Algérie.

Téléchargez la fiche de l'ouvrage  

L'Etat-nation face à l'Europe des tribus

Par Charles Saint-Prot

C’est un bel essai de défense vigoureuse de l’État nation que vient de publier Charles Saint-Prot (L’État nation face à l’Europe des tribus, Le Cerf, 2017). On reconnaîtra, tout d’abord, à l’auteur deux qualités essentielles : la défense d’une vraie thèse, celle du risque de délitement de l’État nation que ferait encourir à la France la ratification de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires, et la force d’une ferme conviction patriotique qui fait aujourd’hui bien souvent défaut, tant l’État est enserré et dépassé à la fois par l’Europe et par les régions.  D’une plume alerte et vigoureuse, l’auteur étaie sa thèse autour de courts chapitres stimulants et de termes combattifs et engagés : « les origines douteuses de l’eurofédéralisme », « quand les politiciens bradent la nation », « les lobbies particularistes contre le bien commun », « bienvenue au Moyen-âge »…  On retiendra particulièrement cette forte affirmation « Pourquoi la France ? Parce que, sans elle, que serions-nous? » Thierry Rambaud, professeur des universités. 

Téléchargez la fiche de l'ouvrage

L'exception marocaine

Par Charles Saint-Prot et Philippe Rouvillois

Deux ans après les débuts des événements qualifiés de « printemps arabe », alors que la situation est souvent chaotique dans les pays concernés et que l’Algérie reste bloquée dans un immobilisme inquiétant, la notion d’ « exception marocaine » s’impose comme une évidence.
 
C’est donc aux caractéristiques, mais aussi aux racines et aux promesses de cette « exception marocaine » que s’intéressent dans cet ouvrage une quinzaine d’universitaires et d’observateurs, juristes, historiens, économistes ou sociologues, à un moment où l’actualité politique rend une telle réflexion particulièrement urgente.
 
 

L'islam et la femme

Par Zeina el Tibi

Parmi les facteurs d’incompréhension dont souffre l’islam, la condition de la femme occupe une place importante. C’est un sujet intarissable, souvent instrumentalisé, quasi obsessionnel.

Mais que dit exactement l’islam au sujet de la femme ? C’est à cette question que répond cet ouvrage dans lequel l’auteur n’a d’autre prétention que celle de réfuter les exagérations et les clichés en proposant un rappel des principes généraux de l’islam.
 
 

Le mouvement national arabe

Par Charles Saint-Prot

Avec la résurgence culturelle (Nahda) à partir du milieu du XIXe siècle, puis la prise de conscience politique dont l’un des points d’orgue fut le congrès arabe de Paris en 1913, est né
un mouvement national arabe qui se consolida autour d’une pensée dont l’expression la plus théoriquement fondée fut la philosophie du fondateur du Baas.
 
Cet ouvrage permet de mieux comprendre l’importance d’un mouvement qui a suscité de grands espoirs et, sans doute plus qu’un intégrisme sectaire, continue d’incarner l’espérance d’un véritable « printemps arabe ».
 
 

Mohammed V ou la Monarchie Populaire

Par Charles Saint-Prot

Une
 immersion
 dans 
l’histoire
 du 
Maroc
 des 
années
 cinquante
 qui
 permet
 de
 comprendre
 le
 destin
 de
 cet
 homme
 qui
 a
 permis
 de
 consolider
 la
 monarchie,
 nationale 
et
 populaire, 
sur 
des
 bases
 solides…
 
 

L'avenir de la Tradition entre révolution et occidentalisation

Par Charles Saint-Prot

L’Islam obsède et déconcerte un monde occidental qui le connaît mal, le comprend peu et s’étourdit de termes employés à tort et à travers : "islamisme", "Islam radical", "jihadistes", "salafisme", "wahhabisme". Ce livre a pour objet de montrer que l’Islam orthodoxe, sunnite, se caractérise par une adhésion du plus grand nombre des musulmans à une Tradition qui n’a jamais exclu le réformisme et ne peut être confondue avec un conservatisme rigide ou des courants minoritaires caractérisés par leur sectarisme révolutionnaire ou le terrorisme.

 
Ce livre de référence propose une nouvelle vision de l’Islam. Il offre les clés indispensables pour mieux comprendre la pensée islamique et ouvrir un dialogue fécond avec une religion qui réunit près d’un milliard et demi d’hommes et de femmes.
 
 

Le Maroc en marche

Par Charles Saint-Prot

Cet ouvrage de référence sur le Maroc, rédigé par des experts sous la direction de Charles Saint-Prot, JY de Cara, et F. Rouvillois,  s'articule autour de trois parties : le développement politique, le développement social et l'identité nationale, et le développement économique.

 
 

Le Constitution marocaine de 2011

Par Charles Saint-Prot

Actes des colloques organisés par le Centre Maurice Hauriou de la Faculté de droit de l'Université Paris Descartes, l'Observatoire d'études géopolitiques et la Revue marocaine d'administration locale et de développement (REAMALD), à l'Ecole nationale d'administration à Rabat, le 22 juin 2011, et à l'Ecole nationale d'administration à Paris, le 30 juin 2011.

 
 

L'Islam et l'effort d'adaptation au monde contemporain

Par Charles Saint-Prot

En Islam, l’ijtihâd représente l’effort d’adaptation visant à tirer des sources fondamentales des règles adaptées aux évolutions sociales tout en prenant en considération l’intérêt public. En replaçant cette notion, véritable pilier de la foi musulmane, au coeur du monde islamique et de son analyse, cet ouvrage révèle un Islam loin des stéréo-types et des critiques qui lui reprochent son inertie, sa sclérose ou son extrémisme. Car l’Islam signifie aussi mouvement. Dès lors, tout l’enjeu consiste à revenir aux sources fondamentales, le Coran et la Sunna, pour retrouver un esprit réformiste qui permettrait à l’Islam de faire face aux défis du monde contemporain en combinant authenticité et progrès.

 
Ce livre rassemble les analyses d’universitaires de plusieurs pays qui ont participé au colloque international organisé en avril 2009, au siège de l’Unesco à Paris, par l’Organisation islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ISESCO), l’Observatoire d’études géopolitiques de Paris (OEG) et la Faculté de droit de l’Université Paris-Descartes.
 
 

Pages